Le Réchauffement climatique

Espace de discussion regroupant tous les aspects du Réchauffement climatique.Confrontation à l'amiable entre toutes les positions en la matière.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un hiver froid qui désavoue le réchauffement du climat ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alain
Admin
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 01/03/2008
Localisation : Belgique

MessageSujet: Un hiver froid qui désavoue le réchauffement du climat ?   Jeu 20 Mar - 23:38

Citation :
Un hiver froid qui désavoue le réchauffement du climat ?
par Alexis Beauchamp
Voir tous les articles de Alexis Beauchamp
Texte mis en ligne le 3 mars 2008 à 15:19

La grande quantité de neige qui est tombée sur le Québec cet hiver n'invalide pas le phénomène des changements climatiques. Une quantité record de neige est tombée sur le Québec cet hiver. Des endroits inusités comme Bagdad et Johannesbourg ont pour leur part vu neiger cette année, tandis que la Chine s’est vue paralysée par des tempêtes hivernales il y a quelques semaines.
La multiplication d’événements de la sorte pousse certains observateurs à affirmer que les changements climatiques, et plus précisément le réchauffement de la température, sont de la frime.

Le National Post a publié la semaine dernière une chronique intitulée « Forget Global Warming : Welcome to the New Ice Age » (Oubliez le réchauffement climatique : Bienvenue dans une nouvelle ère glaciaire ».

Le chroniqueur Lorne Gunter y explique que les chutes de neige importantes au Canada et une augmentation récente de la couverture glacière dans l’océan Arctique soulignent que les « hystériques du réchauffement climatique » ont tort.

Aux États-Unis, certains élus républicains tiennent le même discours, qui trouve aussi écho dans plusieurs think-tanks conservateurs.

Les conclusions de ces opposants aux restrictions sur les émissions de GES sont toutefois erronées.

Comme le rappelle la NASA, une différence importante existe entre la météo, soit la température et le temps que l’on observe tous les jours, et le climat, qui reflète le « comportement » de la météo à long terme.

Andrew C. Revkin, du New York Times, explique que le refroidissement observé cette année est en partie du à La Niña, qui est le phénomène contraire du El Niño.

Le froid de cet hiver n’est pas anormal, et ressemble à des baisses de température similaires en 1988, 1991-92 et 1998.

Malgré ces périodes plus froides que la normale, la tendance à long terme pointe clairement vers un dérèglement du système climatique, incarné notamment par une augmentation de la température moyenne dans le monde.

Rappelons que le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) s’est vu décerné le prix Nobel de la paix l’an dernier pour son travail en la matière, qui est confirmé par les plus grandes Académies nationales des sciences à travers le monde.

Pour aller plus loin :

Andrew C. Revkin
http://dotearth.blogs.nytimes.com/2008/03/01/reconciling-cold-weather-and-a-warming-climate/

La différence entre la météo et le climat
http://www.nasa.gov/mission_pages/noaa-n/climate/climate_weather.html

National Post
http://www.nationalpost.com/opinion/columnists/story.html?id=332289

Source: http://www.visiondurable.com/article-189438-Un-hiver-froid-qui-desavoue-le-rechauffement-du-climat.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://culte-de-la-nature.skynetblogs.be
Alain
Admin
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 01/03/2008
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Un hiver froid qui désavoue le réchauffement du climat ?   Jeu 20 Mar - 23:49

Citation :
Oublier le réchauffement climatique
Opinion du citadin
Ricardo Codina
QUÉBEC – 02 Février 2008

Le Québec vient de recevoir 15 à 30 cm de neige sur toutes les régions longeant le fleuve St-Laurent. L’hiver 2008 est un hiver assez froid et neigeux. On en vient à oublier complètement le réchauffement climatique. Avez-vous remarqué comme on parle très peu du réchauffement dans les médias comparé à l’automne 2006 et l’hiver 2007? Normal, il neige et il fait frette! Au Québec la devise c’est «Je me souviens». Ironique comme devise… Une chose demeure bien réelle et tragique cependant : le réchauffement climatique se poursuit même si nous sommes un peu en train de l’oublier en pelletant notre entrée de garage.

À l’autre bout de la planète, l’Australie vient de connaître son mois de janvier (été australe) le plus chaud depuis que les statistiques météorologiques sont compilées. Le Bureau d’analyse du climat rapportait à l’AFP le 1er février que les températures ont été en hausse de 1 à 2 degrés Celsius dans la majorité des régions de l’Australie. La moyenne nationale du mois fut de 29,2 degrés, a mentionné David Jones, directeur du Bureau d’analyse du climat. "C'est un chiffre assez remarquable. Les températures moyennes sont en hausse de 1,3 degré, c'est donc le mois de janvier le plus chaud jamais observé en Australie", a-t-il déclaré à l'AFP.

On ne parle pas ici d’une vague de chaleur mais d’une chaleur persistante et régulière. Seule la région du Queensland (nord est) fut épargnée des fortes températures à cause d’importantes inondations. "L'Australie se réchauffe, à l'instar du climat global de la planète. Cela n'est pas surprenant. Les températures moyennes ont grimpé de 1 degré en Australie depuis 1950", indiqué David Jones. Du côté des extrêmes, la vise d’Alice Springs a connu sa journée la plus fraîche de janvier en stoppant le mercure à 36 degrés Celsius. Avec de telles moyennes, sachez que certains points chauds du continent le plus désertiques de la planète ont atteints 50 degrés au courant du mois. Intenable.

Oublier le réchauffement climatique c’est jouer à l’autruche avec ce qui se passe ailleurs sur la planète. Ce serait une grave erreur.

Source: http://www.la-vie-rurale.ca/Articles/Ecologie/Oublier-le-rechauffement-climatique



Vague de Chaleur dans le Sud de l'Australie.
13 Mars 2008
Une vague de chaleur touche actuellement le sud de l’Australie.
Selon le ministère de la santé australien, la plupart des personnes, en majorité des personnes âgées, sont actuellement traitées pour des déshydratations.



La région d’Adélaïde subit actuellement une de ses pires vagues de chaleur avec des températures qui dépassent les 35°C depuis déjà 8 jours, on relevait 38,4°C hier à 16h00. Le record du nombre de jours consécutifs avec des températures à plus de 35°C a été battu depuis 1934 selon les services météo du pays.
Ce temps chaud devrait se poursuivre dans les prochains jours.

Dans le sud-ouest de l’Australie on relève aussi des températures assez élevées, entre 35°C et 40°C.

(Météo-world.com)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://culte-de-la-nature.skynetblogs.be
Alain
Admin
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 01/03/2008
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Un hiver froid qui désavoue le réchauffement du climat ?   Ven 21 Mar - 15:27

Bakel : La canicule indispose les populations
18 Mars 2008

Cette année, la période de fraîcheur n'a été que de courte durée. Depuis quelques semaines, elle a fait place nette à une forte canicule. Ceci au grand dam des populations qui, du fait de la chaleur, ne savent plus où donner de la tête.

(Correspondance)- Par ces temps qui courent, il faut être un vrai Sahélien pour pouvoir vivre à Bakel. Ceci, du fait de la forte canicule qui sévit dans cette zone orientale du pays. Il fait tellement chaud à Bakel qu'on a même du mal à y vivre. Et ce ne sont pas ceux-là qui, du moins en cette période, ont la ‘malchance’ de vivre dans cette partie du Sénégal oriental réputée pour l'hostilité de son climat qui vont nous contredire. Il s'agit d'une chaleur qui ne laisse personne indifférente puisque cette année, la période de la fraîcheur n'aura duré que le temps d'une rose pour ensuite céder la place à une chaleur terrible voire invivable. Une forte canicule (le thermomètre affiche les 40 degrés à l'ombre) accompagnée, de surcroît, de vent à la fois chaud et sec.
Le mal de Bakel, est que la localité est confinée dans une zone caillouteuse, ceinturée de collines. Ce qui, sans nul doute, fait qu'il fait chaud de jour comme de nuit. Ceci au grand dam des populations qui, d'ailleurs ne savent plus par où donner de la tête, outrées qu'elles sont par cette situation.

Conséquence : depuis quelques jours, les populations ont, depuis quelques jours, déserté les chambres. Ce qui fait que l'on est obligé de dormir à la belle étoile sous des moustiquaires pour se protéger des moustiques qui viennent s'ajouter à ce calvaire. En effet, il serait, à pareil moment, même dangereux de s'enfermer dans une chambre pour y roupiller à moins qu'elle soit climatisée.

Autre conséquence : la paresse s'est emparée des populations dont les activités sont au ralenti. Ces dernières sont loin d'être au bout de leur souffrance, étant donné que, à en croire certains, de la chaleur, il y'en aura jusqu'à la période hivernale. D'ici là, il est plutôt conseillé de beaucoup boire, de s'habiller léger, d'éviter de marcher sous le soleil et de porter des habits de couleur noire qui, selon Ami Fall, élève en classe de terminale au lycée Waoundé Ndiaye de Bakel, attire la chaleur.

ELH.Thiendella FALL

Source: http://www.walf.sn/actualites/suite.php?rub=1&id_art=44950
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://culte-de-la-nature.skynetblogs.be
Phytoman

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 05/03/2008

MessageSujet: Re: Un hiver froid qui désavoue le réchauffement du climat ?   Mar 1 Avr - 0:39

C'est vrai que dès que l'on ressend un peu le froid l'on a tendance à en oublier le réchauffement, mais les "tendances" ne s'observent pas sur quelques mois, attendons la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un hiver froid qui désavoue le réchauffement du climat ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un hiver froid qui désavoue le réchauffement du climat ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hiver Froid??!!
» Flashback : Hiver 1956, le plus froid du 20ème siècle en Europe
» Faire reculer nos montres d’une heure en hiver est mauvais pour la santé et pour la planète
» L'hiver et la phobie...
» Prévisions de l'hiver 2010-2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Réchauffement climatique :: LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE :: L'ACTUALITE-
Sauter vers: