Le Réchauffement climatique

Espace de discussion regroupant tous les aspects du Réchauffement climatique.Confrontation à l'amiable entre toutes les positions en la matière.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Pays Bas craignent la montée des eaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alain
Admin
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 01/03/2008
Localisation : Belgique

MessageSujet: Les Pays Bas craignent la montée des eaux   Lun 3 Mar - 15:43

Plus conscient que nous des risques encourus, ils s’apprêtent à immerger une partie de leurs terres.
C'est un changement radical de mentalité pour ce peuple qui n'avait jusqu'ici fait que gagner du terrain sur la mer.
Seulement, ils se rendent bien compte qu'il ne sera pas possible d'élever indéfiniment les barrières protectrices.

Plus d'infos sur ce lien
http://www.lalibre.be/actu/europe/article/389303/les-pays-bas-rendent-des-terres-a-la-mer.html

Citation :
Menacés par la montée du niveau des eaux que provoque le réchauffement climatique, les Pays-Bas ont entrepris de rendre à la mer certains des polders conquis durant des siècles dans une lutte qui a façonné l'identité du royaume. Comme de nombreux pays, les Pays-Bas sont d'ores et déjà forcés de gérer les conséquences du changement climatique, un péril mondial auquel les gouvernements du monde entier sont appelés à s'attaquer lors de la conférence climat des Nations unies qui se tient à Bali.

Comme tout bon polder, le Noordwaard, dans le sud-ouest du pays, est un large morceau de terre, plat, à l'herbe verdoyante entrecoupée de parcelles cultivées, avec ça et là une ferme à l'abri de hautes digues les séparant de la rivière Merwede, un affluent du Rhin. Dès 2015, le Noordwaard sera sous l'eau.

"Lors des inondations de 1993 et 1995, il est apparu que le climat changeait et qu'il fallait faire quelque chose", explique Ralph Gaastra, en charge du projet. "On s'est alors rendu compte qu'on ne pouvait pas indéfiniment rehausser des digues. Il fallait trouver d'autres solutions", ajoute-t-il. A Noordwaard, les digues vont être abaissées de deux mètres afin de permettre à la Merwede de déverser son éventuel trop plein. Quatre canaux faciliteront l'écoulement.

A terme, la ville voisine de Gorinchem, 34.000 habitants, verra le niveau de ses rivières baisser de 30 centimètres. Le grand tournant dans les mentalités date de 2006, lorsque les Pays-Bas ont adopté un programme intitulé "De l'espace pour la rivière" stipulant qu'au lieu de maintenir en état, souvent à grand prix, des terres gagnées sur l'eau, il valait mieux sacrifier certaines régions pour protéger l'essentiel. "Si on étudie les cartes, on voit que depuis 1850, nous nous sommes appropriés de plus en plus de terres servant de lit aux rivières. Il s'agit là du premier pas pour enrayer cette logique", explique Wino Aarnink, en charge du programme au ministère de l'Aménagement du territoire. Aux Pays-Bas, 26% du territoire se trouve sous le niveau de la mer et les deux tiers seraient inondés en l'absence de ses milliers de kilomètres de digues et des barrages anti-tempête.

"Les Pays-Bas sont le delta le mieux protégé au monde et nous avons l'ambition de le rester", rassure M. Aarnink, tout en soulignant la nécessité de pouvoir "minimiser les effets si un problème se pose car rien n'est sûr à 100%". Sur les 49 maisons que compte Noordwaard, un tiers sera détruit, et les 26 exploitations agricoles devraient fermer, selon M. Gaastra. Dans le choix des zones à rendre inondables, "nous avons évité les zones les plus construites car il aurait été trop coûteux de dédommager les personnes forcées de partir", estime-t-il.

Selon le ministère, 150 personnes vont être forcées de déménager à cause du programme "De l'espace pour la rivière", tandis que 4 millions d'habitants verront substantiellement diminuer le risque d'inondation. "La plupart des gens de la zone du delta soutiennent le projet, ils se souviennent des inondations de 1995, durant lesquelles 200.000 personnes ont dû être évacuées, mais quand il faut détruire des maisons près de chez eux, cela devient différent", admet M. Aarnink. Le ministère a lancé une campagne d'information de 2 millions d'euros par an. Sur le site internet "Les Pays-Bas vivent avec l'eau", il explique: "Nous devons donner de l'espace à l'eau maintenant, car si nous ne le faisons pas, elle viendra réclamer son dû plus tard".

D'autres infos sur les travaux réalisés aux Pays Bas
http://www.sciencesetnature.org/dossier/dossier_du_mois_0407.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://culte-de-la-nature.skynetblogs.be
 
Les Pays Bas craignent la montée des eaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hausse des mers.
» Archéologie : la montée des eaux a englouti une partie de la préhistoire française... et elle continue...
» Montée des eaux de la rivière Richelieu au Canada et fuite de pétrole en Alberta.
» Programmes d'études des ovnis dans les pays étrangers
» Corsept étymologie nom de commune pays de Retz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Réchauffement climatique :: LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE :: EXEMPLES DE MESURES DEJA PRISES-
Sauter vers: