Le Réchauffement climatique

Espace de discussion regroupant tous les aspects du Réchauffement climatique.Confrontation à l'amiable entre toutes les positions en la matière.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 El Nino-La Nina 1997-2000 en images satellites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alain
Admin
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 01/03/2008
Localisation : Belgique

MessageSujet: El Nino-La Nina 1997-2000 en images satellites   Ven 21 Mar - 15:46

Pour mieux comprendre le phénomène El Nino-La Nina, voici, grâce aux images récoltées par le satellite Jason 1, comment se sont fait les déplacements des eaux chaudes de surface dans le Pacifique tropical de 1997 à 2000.

Les images proviennent du site Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa
http://www.jpl.nasa.gov/index.cfm

Et les explications de Planet terre.ens Lyon
http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/XML/db/planetterre/metadata/LOM-oscillation-nino-nina.xml

Pour comprendre les couleurs, utiliser l'échelle suivante:




Avril 1997.

Les eaux chaudes El-Nino (rouge et blanc) atteignent les côtes américaines





Mai 1997

Les eaux chaudes (en rouge et blanc, plus haute de 125 mm par rapport au niveau moyen et plus chaude de 4 à 6°C) s'étalent le long de la côte américaine.




Juin 1997

L'étalement des eaux de surface plus hautes que la normale et donc plus chaudes se poursuit vers le nord et le sud de la côte américaine. Les pêcheurs péruviens commencent à ressentir les effets de cette arrivée d'eau chaude qui perturbe la remontée des eaux profondes (upwelling) plus froides et riches en nutriments nécessaires à l'écosystème marin.




Juillet 1997

L'étalement des eaux chaudes se fait sur une surface équivalente à une fois et demi la surface des États-Unis. Le volume de ces eaux chaudes correspond à 30 fois celui de tous les Grands Lacs réunis. L'excès de chaleur apporté par ces eaux correspond à 90 fois l'énergie des combustibles fossiles utilisées pendant une année entière par les États-Unis.




Août 1997

Près de l'Australie, des bandes violettes (plus de 125 mm au dessous du niveau moyen de l'océan) grossissent de plus en plus. Les températures de l'océan dans cette région sont anormalement basses. Dans ces conditions, l'océan échange moins d'humidité et d'énergie avec l'atmosphère, ce qui génère des conditions de sécheresse en Australie et en Indonésie.




Septembre 1997

La répartition de la zone d'eau chaude (plus de 5°C au dessus de la normale) se stabilise dans le Pacifique tropical. Près de l'Australie, les bandes violettes se rassemblent dans le Pacifique ouest. Les températures y sont anormalement basses.




Octobre 1997

Les eaux chaudes d' El-Nino progressent vers l'Alaska. Au nord de la bande équatoriale d'eau chaude, le niveau de la mer continue à baisser par rapport à la normale (zone violette). Cette topographie océanique augmente alors le courant nord équatorial NECC. L'augmentation du niveau de l'océan le long des côtes américaines est ainsi amplifiée.




Novembre 1997

La surface couverte par les eaux chaudes augmente sensiblement, surtout le long de la côte ouest des États-Unis. Le niveau de l'océan s'élève alors à 40 cm au dessus de la moyenne dans le Pacifique est, près des îles Galapagos. La thermocline (interface entre les eaux chaudes de surface et les eaux froides profondes) s'abaissent de 8 000 cm (80 m) environ. El-Nino continue à aggraver les conditions climatiques globales, les températures élevées de la surface océanique influençant directement l'atmosphère.




Décembre 1997

Les océanographes constatent que El-Nino est associé à une variation rythmique de la surface des eaux chaudes, en relation avec la rythmicité des vents du Pacifique central et ouest.




Janvier 1998

Le volume des eaux chaudes El-Nino a diminué de 40 % par rapport à son maximum de Novembre 1997. La surface couverte par la zone d'eaux chaudes est encore égale à 1,5 fois la surface des États-Unis.




Février 1998

Le volume et la surface des eaux chaudes restent importants, mais la bande s'est épaissie au niveau de l'équateur et de la côte d'Amérique du sud.




Mars 1998

La quantité d'eaux chaudes a sensiblement diminué. Dans le Pacifique central, les eaux sont revenues à leur niveau moyen. Les eaux chaudes se répartissent alors au nord et au sud de l'équateur. Les océanographes indiquent que c'est la situation classique qui annonce un retour progressif des conditions océaniques vers la normale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://culte-de-la-nature.skynetblogs.be
Alain
Admin
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 01/03/2008
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: El Nino-La Nina 1997-2000 en images satellites   Ven 21 Mar - 15:47

SUITE

Mai 1998

Le retour aux conditions de hauteurs océaniques normales se poursuit. Le Pacifique ouest est toujours dans des conditions d'eaux plus froides que la moyenne (bandes violettes), en relation avec le déclin du phénomène El-Nino




Juin 1998

Au nord de l'équateur, on constate un reste de la bande d'eaux chaudes El-Nino. La large bande violette d'eaux superficielles froides est surveillée par les scientifiques pour voir si elle n'est pas en relation avec le phénomène climatique La Nina. Cette situation climatique inverse d'El-Nino correspond à la présence d'eaux superficielles froides dans le Pacifique tropical.




Juillet 1998

Le déclin d' El-Nino se poursuit.




Août 1998

Les masses d'eaux superficielles froides ne bougent presque pas. Quelques restes d' El-Nino sont encore visibles au nord et au sud de l'équateur.




Septembre 1998

Le refroidissement de l'océan Pacifique central se ralentit et la surface des eaux de bas niveau décroît progressivement. Cette situation va perdurer et continuer à influencer les conditions climatiques mondiales pendant l'automne et l'hiver 1998.




Octobre 1998

Pas de grands changements dans l'altimétrie de l'océan Pacifique depuis juillet 1998. Les conditions océanographiques La Nina se confirment.




Novembre 1998

idem. Les conditions de bas niveau océanique associées à La Nina et la mise en place d'une large surface d'eaux chaudes dans le Pacifique Ouest montrent la coexistence de situations contrastées.




Janvier 1999

La bande des eaux froides le long de l'équateur (La Nina) est moins épaisse. La Nina continue à influencer le climat mondial. Pour les océanographes, les eaux froides agiraient en modifiant la course des tempêtes qui prennent naissance au dessus de l'Océan, en ralentissant les courants océaniques et en guidant les vents majeurs de la planète.




Février 1999

La Nina domine toujours, depuis le mois de mai 1998. A cause de son maintien dans l'Océan Pacifique, les scientifiques pensent que La Nina influencera les systèmes climatiques durant le printemps et l'été 1999. Sur cette image, on remarque la présence d'une large zone d'eau élevée et chaude dans le Pacifique ouest, depuis les tropiques jusqu'au golfe d'Alaska. L'apparition de ces eaux chaudes n'est pas bien comprise mais elles influencent le climat de la planète.




Avril 1999

Le phénomène La Nina commence à s'atténuer, même si les conditions océaniques ne sont pas revenues à la normale. Dans le nord et le sud du Pacifique, le niveau de l'océan reste élevé et ce depuis plusieurs mois. La distribution thermique de l'Océan Pacifique est encore fortement perturbée.




Mai 1999

Les côtes de l'Amérique du nord sont touchées par les eaux anormalement froides du Pacifique. Le climat régional devrait être influencé durant l'été. La surface océanique refroidie et associée à La Nina dans la zone équatoriale se fragmente en plusieurs bandes.




Juin 1999

La Nina semble disparaître. L'Océan Pacifique revient à sa situation normale (couleur verte). Le réchauffement de l'Océan Pacifique est sensible dans la zone équatoriale. Les scientifiques attendent les données altimétriques de l'été 1999 pour déterminer si La Nina a vraiment disparu ou s'il y aura une autre résurgence d'eau froide dans le Pacifique...




Juillet 1999

Le Pacifique nord continue d'osciller entre chaud et froid : le nord-est montre des eaux anormalement basses et froides alors que le nord-ouest révèle la présence d'eaux élevées et chaudes. Cette situation persiste pendant quatre mois, influençant le climat du nord de l'Amérique.




Octobre 1999

TOPEX/Poseidon détecte dans l'est du Pacifique nord un abaissement anormal de la surface océanique et une élévation dans l'ouest.




Novembre 1999

Dans l'est du Pacifique Nord, la surface de l'eau est anormalement basse. Au contraire, dans l'ouest et au centre du Pacifique, les masses d'eaux sont élevées. Ces conditions, à tendance La Nina, devraient conduire à l'apparition de tempêtes dans le nord ouest du Pacifique, laissant le sud ouest des Etats-Unis dans des conditions de sécheresse.




Janvier 2000

Les anomalies du niveau de l'océan constatées en novembre à l'ouest du Pacifique se maintiennent. Un évènement La Nina se développe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://culte-de-la-nature.skynetblogs.be
 
El Nino-La Nina 1997-2000 en images satellites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» satellite atention au tête lol
» EGYPTE: 17 PYRAMIDES DÉCOUVERTES GRÂCE AUX IMAGES SATELLITES INFRAROUGES
» La nina el nino
» El Nino et la Nina
» (1997) BOEING SUISSE FACE A UN OVNI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Réchauffement climatique :: LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE :: LES OCEANS :: LES COURANTS MARINS-
Sauter vers: